Archives de catégorie : LOI TRAVAIL

CLASSE EXCEPTIONNELLE – BILAN 2017-2019

CONTINGENT 2019
PROPOSÉ RETENU PERTE PERTE EN %
VIVIER 1 32 14 18 56,25
VIVIER 2 9 9
41  23  18  43,90
CONTINGENT 2018
PROPOSÉ RETENU PERTE PERTE EN %
VIVIER 1 18 9 9 50
VIVIER 2 7 7
25  16  9  36
CONTINGENT 2017
PROPOSÉ RETENU PERTE PERTE EN %
VIVIER 1 24 17 7 29,17
VIVIER 2 7 7  –
31  24  7  22,58

LA FSU A REFUSÉ DE SIÈGE AU CAEN DU 1ER JUILLET

La FSU a refusé de siéger au CAEN (Conseil Académique de l’Éducation Nationale) du 1er juillet 2019, instance qu’elle considère pourtant avec la plus haute importance.

Composée de 72 membres : un tiers d’élus, un tiers de représentants des personnels, un tiers de représentants des « usagers » (parents, étudiants, syndicats, etc.) , elle doit être présidée par le préfet de région ou le président du Conseil régional.

Aujourd’hui, le CAEN de l’académie de Reims n’est plus que l’ombre de lui-même. Ce lundi 1er juillet, seules les membres des organisations syndicales, des fédérations de parents d’élèves, de l’URCA et du MEDEF étaient présents en face de la délégation du Rectorat. Aucun élu de la région Grand Est ni des autres collectivités territoriales n’était présent. Continuer la lecture de LA FSU A REFUSÉ DE SIÈGE AU CAEN DU 1ER JUILLET

Bilan attribution des congés de formation pour l’année 2019-2020

ATTRIBUTION DES CONGÉS DE FORMATION (année 2019 / 2020)

Principes d’attribution ?

La Rectrice définit les moyens alloués aux congés de formation ; depuis plusieurs années, c’est 20 ETP (Équivalents Temps Plein) ou 240 mois qui y sont alloués.

Chaque demandeur définit le nombre de mois qu’il sollicite (maximum = 10 mois, ce qui évite de ne pas percevoir un salaire complet pendant les mois de juillet et août) et il est possible de prendre ledit congé de manière décalée (ex : une semaine sur x mois) en fonction des formations suivies.

La répartition se fait par corps en fonction du « poids » de chacun d’eux (cf tableau ci-après).

Les critères pris en compte pour attribuer les congés sont : le nombre de demandes formulées pour une même formation (que ces demandes soient consécutives ou non, faites dans notre académie ou non) et l’ancienneté générale de service (du plus vers le moins).

CORPS Nombre agents en activité Nombre de demandeurs % agents en activité par corps Nombre de mois théoriques Nombre congés accordés
Non-titulaires 568 1 6.6 16 0
PLP 1334 7 15.6 37 7
PsyEN 193 1 2.3 5 1
PEGC 38 0 0.4 1 0
CPE 275 0 3.2 8 0
Agrégés 918 6 10.7 26 4
Certifiés + AE 4634 50 54.1 130 22
PEPS + CE EPS 612 6 7.1 17 3
Total 8570 71 100 240 37

Remarques :

- Certains corps ne « consomment » pas tous les mois auxquels ils ont droit.
Les mois « restants » sont reportés sur les autres corps.
Un effort particulier a été fait, comme il est de tradition dans l’académie, en faveur des corps à faibles effectifs qui, sans cela, se verraient exclus de toute possibilité de congé de formation.

- Hormis les certifiés, des premières demandes ont été satisfaites dans tous les corps.
Chez les certifiés, la « barre » pour obtenir le congé de formation était : deuxième demande avec une ancienneté générale de service de 11 ans. Plusieurs certifié(e)s devraient voir leur demande satisfaite du fait de mois “libérés” par des collègues admis à l’agrégation ou renonçant au congé.

- La liste complémentaire comprend 3 collègues classés, tous certifiés 2e demande non satisfaits.

- Le rectorat subordonne aussi l’octroi d’un congé formation à la possibilité de remplacer le ou la collègue. Certes, nous pouvons le comprendre mais cela veut aussi dire que ce sont nos collègues
qui paient l’insuffisance des recrutements. Ce n’est pas normal !

Loi Travail : un nouvel élan avec plus de salarié-es, jeunes, privé-es d’emploi, retraités dans l’action

cp 28042016 v2

COMMUNIQUE CGT, FSU, FO, SOLIDAIRES, UNEF, UNL, FIDL

Loi Travail : un nouvel élan avec plus de salarié-es, jeunes, privé-es d’emploi, retraités dans l’action

La mobilisation contre le projet de loi travail s’amplifie et s’enracine durablement pour le retrait du projet de loi et l’obtention de nouveaux droits.

La détermination des salarié-es, jeunes, privé-es d’emploi et retraité-es est sans faille, comme le démontrent le nombre de manifestants ce jour et le nombre d’initiatives dans les entreprises, les sites industriels, les zones commerciales. Continuer la lecture de Loi Travail : un nouvel élan avec plus de salarié-es, jeunes, privé-es d’emploi, retraités dans l’action

COMMUNIQUE COMMUN CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL

greveCommuniqué

jeudi 07 avril 2016

Les mobilisations des salarié-es, des étudiant-es et des lycéen-nes contre le projet de loi travail ne faiblissent pas.

Face à l’entêtement du gouvernement à maintenir son projet, la détermination reste intacte et soutenue massivement par l’opinion publique.

Grâce aux mobilisations, le gouvernement a reçu les organisations de jeunesse. Il doit maintenant répondre à leurs exigences. Les organisations syndicales seront vigilantes aux annonces qui seront faites par le Premier ministre la semaine prochaine.

Dans le même temps, elles réaffirment fermement leurs revendications de retrait de ce projet de régression sociale et la nécessité d’obtenir de nouveaux droits.
Continuer la lecture de COMMUNIQUE COMMUN CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL