LA FSU A REFUSÉ DE SIÈGE AU CAEN DU 1ER JUILLET

La FSU a refusé de siéger au CAEN (Conseil Académique de l’Éducation Nationale) du 1er juillet 2019, instance qu’elle considère pourtant avec la plus haute importance.

Composée de 72 membres : un tiers d’élus, un tiers de représentants des personnels, un tiers de représentants des « usagers » (parents, étudiants, syndicats, etc.) , elle doit être présidée par le préfet de région ou le président du Conseil régional.

Aujourd’hui, le CAEN de l’académie de Reims n’est plus que l’ombre de lui-même. Ce lundi 1er juillet, seules les membres des organisations syndicales, des fédérations de parents d’élèves, de l’URCA et du MEDEF étaient présents en face de la délégation du Rectorat. Aucun élu de la région Grand Est ni des autres collectivités territoriales n’était présent.

Il faut préciser que les membres n’ont reçu aucune convocation officielle (un simple mail indiquant l’ordre du jour et l’horaire) et que seuls certains membres ont reçu des documents de travail le vendredi 28 juin dans la soirée.

C’est un déni de démocratie que nous refusons de cautionner .

Voici la déclaration FSU lue le 1er juillet 2019.