BONNE RENTRÉE 2017

L’ensemble des responsables du SNUEP-FSU vous souhaite une bonne rentrée 2017.

Le nouveau gouvernement MACRON se met officiellement en place. Après la loi travail qui devrait être modifiée et ensuite imposée par ordonnances, ne gageons pas que l’Enseignement Professionnel Public ne subisse les assauts des Régions …

Plus que jamais il est de notre devoir de défendre notre métier.

Restons soudé-e-s et ensemble faisons face.

Plus que jamais la solidarité doit se mettre en place et pour cela n’hésitez  pas à vous syndiquer au SNUEP-FSU

BONNE RENTRÉE A TOU-TE-S

Le SNUEP-FSU REIMS

Décès de Bernard PREVOST

Une nouvelle fois notre syndicat est touché par le décès d’un proche. Notre ami Bernard PREVOST, s’est éteint il y a quelques jours à l’âge de 75 ans . Membre de notre syndicat dès la première heure, Secrétaire Départemental de la Marne, élu Commissaire Paritaire pendant plusieurs mandats puis membre actif de la FGR dès l’âge de la retraite arrivé, homme juste et droit dans ses convictions. Il a fait pratiquement toute sa carrière à Godart-Roger (Stéphane HESSEL aujourd’hui) comme professeur de GMC comme notre ami Thierry MANSUY qui nous a quittés il y a quelques mois.
Nous pleurons nos 2 amis

Bien fraternellement
Régis DEVALLÉ
Secrétaire Académique SNUEP-FSU

Le CAPPEI : nouveauté rentrée 2017

Après 3 années denses en concertation, de nombreux textes législatifs ont vu le jour : nouvelles circulaires sur les Ulis et les Segpa, groupes de travail ministériels sur l’avenir des Érea, nouvelles modalités de paiement des heures de synthèse et coordination, création d’une indemnité liée au 2CA-SH, transformation du 2CA-SH en CAPPEI et nouvelle circulaire sur l’inclusion des élèves en situation de handicap. Le SNUEP-FSU a participé à la totalité des groupes de travial et a porté ses mandats pour améliorer les conditions d’accueil et d’études des élèves et les conditions de travail des personnels.
Ce document est une synthèse des textes concernant le CAPPEI. Il propose d’apporter des réponses concrètes en fonction des informations en notre possession car des imprécisions persistent encore dans la législation de ce nouveau dispositif.

CCF et épreuve de contrôle : un contresens manifeste !

Sous prétexte d’assurer l’égalité des filières, la réforme du bac pro en 3 ans a instauré une épreuve de rattrapage, appelée épreuve de contrôle.
Pour le SNUEP-FSU, organiser une épreuve de rattrapage à l’issue d’un baccalauréat essentiellement passé en CCF (contrôle en cours de formation) est un contresens. Cette épreuve de contrôle, par ses modalités d’organisation, continue à compter autant que toutes les épreuves du 1er groupe réunies : les matières y sont imposées aux candidat-es, et les résultats obtenus compensent directement la moyenne coefficientée des épreuves précédentes. En réalité, la finalité de cette épreuve est surtout d’augmenter artificiellement le taux de réussite !
C’est pourquoi le SNUEP-FSU revendique la suppression de cette épreuve de contrôle, tant que le baccalauréat professionnel ne sera pas enfin organisé sous forme d’épreuves ponctuelles terminales, seules garantes de l’équité nationale et de la valeur du diplôme délivré.
C’est uniquement dans ce cadre que le rattrapage des candidat-es pourra être légitimé. Il faudra, alors, leur laisser le choix des épreuves, sans modification des coefficients, à l’instar de ce qui existe dans les autres voies d’accès au baccalauréat.
Pour toutes ces raisons, le SNUEP-FSU, réuni en Bureau national, a décidé, cette année encore, de déposer un préavis de grève sur la période d’organisation de l’épreuve de contrôle, afin de couvrir les collègues qui refuseraient d’y participer.

SNUEPinfos 278

Au sommaire :

> CCF et épreuve de contrôle : un contresens manifeste !
> Motion du BN du SNUEP-FSU
> Échanges sur le système sud coréen
> Intervention du SNUEP-FSU au congrès du SNPES-PJJ
> La FSU demande un audit à la Cour des comptes
> La FSU rend hommage à Simone Veil
> Gel du point d’indice
> Déclaration FSU au CTM
> Dossier CAPPEI
> Lu au BO