Revalorisation des enseignants : les syndicats déplorent qu’il n’y ait « aucune annonce » après une réunion au ministère

Les salaires des enseignants faisaient l’objet d’une réunion au ministère de l’Éducation nationale, avec les organisations syndicales, ce jeudi 7 novembre 2019. Résultat : « On n’a rien appris », déplore Frédérique Rolet, du Snes-FSU. « Aucune annonce concrète n’a été faite », assure le Snalc dans un communiqué. « La réunion n’a pas répondu aux exigences de gestes concrets et tangibles sur la volonté de revaloriser les enseignants », estime Stéphane Crochet, du SE-Unsa. Le ministre devrait toutefois adresser une lettre aux enseignants sur ce sujet.

Selon les syndicats, en effet, un engagement aurait néanmoins été pris : celui de l’envoi d’une lettre officielle du ministre aux enseignants dans laquelle Jean-Michel Blanquer s’engagerait à une revalorisation des enseignants dans le cadre de la réforme des retraites. « Il s’agit de garantir un niveau de pensions équivalent pour les enseignants aux corps comparables de la fonction publique, explique Stéphane Crochet. C’est un engagement sérieux mais pas suffisant ». Les syndicats craignent en outre que la revalorisation soit reliée à une évolution des missions des enseignants.

Jean-Michel Blanquer et Édouard Philippe ont déjà à plusieurs reprises annoncé que la réforme des retraites serait l’occasion d’une revalorisation des enseignants.

Une prochaine réunion sur le sujet est prévue le 3 décembre. « Ils font traîner les choses car il n’y a aucun arbitrage budgétaire de fait », estime Frédérique Rolet, rejointe par Stéphane Crochet : « Les discussions sont à l’arrêt sur la réforme des retraites, et donc les choses n’avancent pas non plus sur la revalorisation ».

Le SE-Unsa réservait sa participation à la grève du 5 décembre contre la réforme des retraites au contenu de cette réunion du 7 novembre. Une décision sera alors prise le 12. Le Snalc, qui tenait la même position, a quant à lui d’ores et déjà annoncé sa participation à la grève du 5 décembre.

La réunion du 7 novembre a été surtout occupée par une présentation d’un état des lieux de la rémunération des enseignants par le MEN.